En juillet, une session a réuni à Paris, pendant quatre jours, une vingtaine de xavières engagées dans l’Institut depuis plus de 40 ans.

Motivées par la perspective, en 2021, du centenaire de la fondation de La Xavière, elles ont fait mémoire de leur chemin. Non par nostalgie mais avec un désir de transmettre la richesse des commencements à celles qui ne les ont pas vécus.

L’objectif de cette session était de faire appel à chacune pour qu’elle apporte sa pierre à l’écriture de notre histoire.

La question de départ : « Quels évènements, quelles situations, quelles périodes de l’histoire de La Xavière, dont vous avez été témoin et/ou actrice vous ont particulièrement marquée ou vous semblent particulièrement important ? »

La première matinée fut un temps d’écoute des apports des unes et des autres. Quatre d’entre nous avaient une longue expérience africaine et le souvenir proche de la célébration des 50 ans de présence en Afrique. Plusieurs avaient vécu au Québec.

Nos deux doyennes, Annie et Lydie, comptabilisaient chacune plus de 60 ans de présence à La Xavière.

De ce premier échange fort riche, nous avons retenu pour le travail de cette session la période allant de 1960 à 1981 : celle de l’aggiornamento demandé par le concile de Vatican II dans le décret Perfectae caritatis à toutes les congrégations religieuses. Pour nous, ce furent 18 années de vie et trois Chapitres qui ont peu à peu permis la rédaction de nos Constitutions approuvées par l’Église en 1983.

Écoute animée et joyeuse. Mémoire ravivées et enrichies par celles des autres.

Le travail s’est poursuivi dans l’alternance de partages en petits groupes et assemblées plénières.

D’autres sessions sont prévues pour poursuivre ce travail de collecte, de réflexion et de recherche.

La commission mémoire : Marie-Thérèse D., Jany B., Lydie R., Colette R., Geneviève R.

Contactez-nous

Vous souhaitez nous contacter ? Merci d'utiliser ce formulaire.