Dans la Bible nous sont contés de nombreux récits d’appels. Ainsi le jeune Samuel, endormi dans le temple de Dieu, est-il réveillé par une voix qui prononce son nom. Ainsi Moïse auprès du buisson qui brûle sans se consumer entend-il Dieu lui dire « Moïse, Moïse …Je suis le Dieu de ton père…». Jésus, à son tour, invite des hommes et des femmes à le suivre. Tous ceux qui sont ainsi appelés reçoivent aussitôt une mission. Ils sont envoyés pour une tâche précise que Dieu leur confie. On est appelé pour être envoyé .

Être xavière c’est aussi entendre un appel du Christ et y répondre. Et l’appel est suivi d’un envoi : être au service de la mission du Christ. Cela s’exprime de manières très différentes. L’appel est confirmé par la Supérieure générale, c’est elle aussi qui donne à chacune son orientation apostolique (Constitutions n°172)

Il ne s’agit pas de décision arbitraire, elle connait chacune et cherche avec elle la place où elle rendra le meilleur service et où elle pourra être heureuse.

L’obéissance est écoute commune de l’Esprit, dans une fidélité sans réserve à l’Église…Elle est «conspiration » de toutes pour la cohésion, la croissance et l’élan missionnaire de la Xavière en vue de la construction du Corps du Christ.

Constitutions n°47

De six ans en six ans, le Chapitre général donne des orientations apostoliques que la supérieure générale et son Conseil sont chargés de mettre en œuvre.

Elle a le souci de se tenir à l’écoute de l’Église et du monde pour discerner parmi leurs appels, ceux auxquels La Xavière peut répondre. Elle décide avec le consentement du Conseil, des missions à créer ou à abandonner, des communautés à ouvrir ou à fermer.

Constitutions n°173

Envoi en mission

« Comment se passe l’envoi en mission d’une xavière ? » :
Joëlle FERRY, supérieure générale explique.

Être envoyé

« Être envoyé, qu’est-ce que ça change ? » :
Quatre religieux de congrégations ignatiennes ont été interviewés.
Contactez-nous

Vous souhaitez nous contacter ? Merci d'utiliser ce formulaire.