L’Année Déclic. Avec Jésus, choisir et unifier ma vie.

Le réseau MAGIS (jésuites & famille ignatienne) propose aux jeunes de 22-32 ans, une année de discernement pour creuser un choix de vie professionnel ou vocationnel, tout en continuant ses études ou sa vie professionnelle.

Tu as entre 22 et 32 ans et tu te poses une ou plusieurs de ces questions :

– J’ai commencé des études mais cela ne me convient pas. Vers quoi me réorienter ?

– Je suis jeune pro et je cherche un sens ou une « utilité » à ce que je fais…

– Je viens de faire 1, 2, 3 ans… de bénévolat/service (l’Arche, DCC, Taizé…) et je cherche quel sens je veux donner à ma vie maintenant

– Je me pose la question de la manière dont je veux engager ma vie à la suite du Christ : dans le mariage, dans le sacerdoce, la vie religieuse… ?

– J’ai commencé une relation avec quelqu’un mais je ne sais pas très bien où j’en suis et j’aimerais discerner si je m’engage davantage ou pas ?

Tu veux prendre les moyens pour avancer, tout en restant dans ton quotidien, avec d’autres.

L’année Déclic c’est, partout en France :

– Un accompagnement spirituel personnel régulier

4 week-ends pour se former avec d’autres :

  • Éléments de discernement, repères pour décider, volonté de Dieu
  • Initiation à la prière personnelle, grandir dans ma relation avec Jésus
  • Relire ma vie pour y trouver ce qui m’anime en profondeur
  • Session vie affective ou session clown pour mieux me connaitre

– Une retraite selon les Exercices Spirituels de saint Ignace de Loyola

– Des moyens complémentaires pour rester en lien avec les autres dans l’année et trouver ce qui m’aidera davantage à avancer

L’année Déclic est une année de discernement, tout en restant dans son quotidien (et en continuant ses activités habituelles) partout en France.

Elle s’appuie sur la pédagogie des Exercices Spirituels de saint Ignace.

> La vidéo de témoignages de ceux de cette année

> Plus d’informations

https://www.reseau-magis.org/declic/

> Contact

Sr Bénédicte Barthalon / P. Manuel Grandin annee.declic@reseau-magis.org

Le Pape François invite chacun et chacune à discerner sa vocation dans son exhortation Il vit le Christ

257. Pour accomplir sa propre vocation, il est nécessaire de développer, de faire pousser et grandir tout ce que l’on est. Il ne s’agit pas de s’inventer, de se créer spontanément à partir de rien, mais de se découvrir soi-même à la lumière de Dieu et de faire fleurir son propre être. « Dans le dessein de Dieu, chaque homme est appelé à se développer car toute vie est vocation».Ta vocation t’oriente à tirer le meilleur de toi pour la gloire de Dieu et pour le bien des autres. Le sujet n’est pas seulement de faire des choses, mais de les faire avec un sens, avec une orientation.

285. Quand il s’agit de discerner sa propre vocation, il est nécessaire de se poser plusieurs questions. Il ne faut pas commencer par se demander où l’on pourrait gagner le plus d’argent, ou bien où l’on pourrait obtenir le plus de notoriété et de prestige social, ni commencer par se demander quelles tâches donneraient plus de plaisir à quelqu’un. Pour ne pas se tromper, il faut commencer d’un autre lieu, et se demander : Est-ce que je me connais moi-même, au-delà des apparences et de mes sensations ?; est-ce-que je sais ce qui rend mon cœur heureux ou triste ? ; quelles sont mes forces et mes faiblesses ? Immédiatement suivent d’autres questions : comment puis-je servir au mieux et être plus utile au monde et à l’Eglise ?; quelle est ma place sur cette terre ? ; qu’est-ce que je pourrais offrir à la société ? ; puis d’autres suivent très réalistes: est-ce que j’ai les capacités nécessaires pour assurer ce service ? ; ou est-ce que je pourrais développer les capacités nécessaires ?

287. Pour discerner sa propre vocation, il faut reconnaître que cette vocation est l’appel d’un ami : Jésus. A ses amis, si on leur offre quelque chose, on leur offre le meilleur. Et ce meilleur n’est pas nécessairement la chose la plus coûteuse ou la plus difficile à obtenir, mais celle dont on sait qu’elle donnera de la joie à l’autre. Un ami perçoit cela avec tant de clarté qu’il peut visualiser dans son imagination le sourire de son ami quand il ouvre son cadeau. Ce discernement d’amitié est ce que je propose aux jeunes comme modèle s’ils cherchent à trouver quelle est la volonté de Dieu pour leur vie.

Contactez-nous

Vous souhaitez nous contacter ? Merci d'utiliser ce formulaire.