En ce mois de mai – « mois de Marie » – le Pape a encouragé les fidèles à prier le chapelet. Occasion de s’arrêter un moment sur la place de Marie dans notre Institut.
à Angré-Cocody

Claire Monestès, notre fondatrice, a approfondi la vocation apostolique de Marie et sa propre vocation à partir d’un texte-source : l’évangile de Cana (Jn 2, 1-11). Elle est revenue à ce passage d’évangile jusqu’à sa mort, si bien qu’on a toujours considéré ce texte comme fondateur de La Xavière. Elle y entrevoit le rôle d’intermédiaire de Marie entre son Fils et les invités au mariage.

Manière d’intercéder

Claire Monestès est d’abord sensible à la manière d’intercéder de Marie, empreinte d’humilité et de respect qui n’impose rien à son Fils :

En méditant les « Noces de Cana », j’ai été touchée en voyant que, de même que nous devons le Verbe incarné à Marie, c’est à elle que nous devons la première manifestation de l’Homme-Dieu. C’est à sa prière que Jésus fit son premier miracle. Prière humble ! Elle n’indique pas les moyens à prendre pour l’exaucer. Elle expose simplement cette demande : « Ils n’ont plus de vin », si différente de notre manière d’agir, nous toujours si disposés à dicter à Dieu les conditions dans lesquelles Sa volonté doit s’accomplir (12 décembre 1918).

L’obéissance des serviteurs

Puis elle souligne la façon dont les serviteurs obéissent à Marie et au Christ : avec attention, rapidité et intelligence :

Et quand Jésus lui répond par une fin de non-recevoir, elle ne se trouble pas, elle est mère et connaît depuis 30 ans la déférence de son Fils à ses désirs, mais toujours modeste, effacée, délicate, elle dit tout bas aux serviteurs : « Faites bien tout ce qu’il vous dira de faire ». « Faites bien » : soyez attentifs, prompts, intelligents, pour exécuter les ordres. Jésus s’étant retourné désigne les 6 urnes de pierre et leur commande : « Emplissez ces urnes ». L’Évangile révèle que les serviteurs les remplirent jusqu’au bord. […]

L’obéissance de Claire

Enfin, Claire désire suivre l’exemple des serviteurs, imiter leur docilité, leur simplicité et leur humilité pour réaliser la demande de Marie et du Christ, puisqu’elle-même est au service du Fils de Dieu et de sa mère. Elle pense que cette attitude généreuse conditionne l’efficacité de la mission :

O nous, serviteurs de Jésus, ô moi, servante de Jésus et de Marie qui demande tant de preuves aux événements pour les accepter comme venant de la main de Jésus, qui les discute, qui me livre avec tant de réserve aux volontés qu’ils me manifestent, que je cherche enfin à imiter la docilité, la simplicité, l’humilité de ces serviteurs.
Ah! si nous savions être dociles aux inspirations de Jésus et de Marie, comme nous servirions plus souvent d’instruments pour de grands miracles. « Faites bien tout ce qu’il vous dira de faire ».
(…) « Faites bien », non pas à peu près, mais largement, grandement, dépassant la mesure commune, le cœur rempli jusqu’au bord de bonne volonté.

Contactez-nous

Vous souhaitez nous contacter ? Merci d'utiliser ce formulaire.