Topo #6 : la vie dans l’Esprit

Nous avons au long de ces semaines appris à repérer l’action de l’Esprit de Dieu dans nos vies pour le laisser nous conduire. Comme nous dit St Jean : « Ne vous fiez pas à tout esprit, mais éprouvez les esprits pour voir s’ils viennent de Dieu. » (1Jn 4, 1).

Nous avons appris à être les portiers de nos cœurs pour ne pas laisser n’importe quel esprit y entrer. Nous avons ainsi appris à exercer notre liberté.

Il nous faut aujourd’hui prendre le temps de regarder l’Esprit de Dieu, l’Esprit saint.

L'Esprit nous introduit au cœur de la Trinité

Il y a un grand passage de l’Ancien Testament au Nouveau Testament. L’Esprit n’est plus simplement un esprit, comme nous allons dire : «  son père et lui ont bien le même esprit ». Le Nouveau Testament nous révèle que l’Esprit saint est une personne, l’une des trois personnes de la Trinité.

Il y a bien un seul Dieu, mais trois personnes : le Père, le Fils et l’Esprit, comme nous le disons en faisant le signe de la Croix.

Le Père est celui qui donne la vie. C’est son être même. Il ne cesse de donner la vie, et c’est sans doute pour cela qu’Il a eu envie que nous existions, qu’Il a donné la vie à l’humanité, et à chacun de nous de façon unique. Son amour est débordant (Ep 1, 8).

Le Fils se reçoit tout du Père, comme il ne cesse de le dire dans l’évangile de saint Jean : « Je ne fais rien de moi-même… Tout ce que le Père fait, je le fais pareillement… Le Père m’a envoyé… » Toute sa vie c’est d’être le Fils et de révéler le nom du Père, sa tendresse, son amour. « Le Père et moi nous sommes un » (Jn 10, 30) ; « Je suis dans le Père et le Père est en moi » (Jn 14, 11).

L’Esprit est l’Amour qui les relie l’un à l’autre. L’Esprit est relation, celui qui met en communion. Regardez la Visitation entre Marie et Elisabeth (Lc 1) ou quand Jésus tressaille de joie sous l’action de l’Esprit (Lc 10, 21).

  • L’Esprit tient Jésus uni à son Père au plus fort de l’adversité, au moment de l’agonie sur la Croix (Mt 27, 46).
  • C’est du côté ouvert de Jésus que l’Esprit est répandu sur nous, comme Jésus nous l’avait promis : « Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous : l’Esprit de vérité, lui que le monde ne peut recevoir, car il ne le voit pas et ne le connaît pas ; vous, vous le connaissez, car il demeure auprès de vous, et il est en vous. » (Jn 14, 15-17)
  • Enfin, c’est ce même Esprit qui nous fait dire ABBA, Père : « Vous n’avez pas reçu un esprit qui fait de vous des esclaves et vous ramène à la peur ; mais vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ! » (Rm 8, 15)
La Visitation - vitrail de Taizé - photo V. Rouquet

Notre place

Jésus nous envoie l’Esprit, parce qu’il a le désir ardent de nous introduire avec lui au cœur de sa relation avec le Père.

C’est là notre place : au cœur de Dieu lui-même. C’est là notre vie chrétienne, notre destinée : « Ceux que, d’avance, il connaissait, il les a aussi destinés d’avance à être configurés à l’image de son Fils, pour que ce Fils soit le premier-né d’une multitude de frères. » (Rm 8, 29)

Quand nous recevons le baptême, l’Eucharistie, nous sommes introduits au cœur de Dieu, membres de la famille divine, de la famille trinitaire : n’est-ce pas extraordinaire ? Notre place, notre vie est au cœur de Dieu : « Demeurez en moi comme je demeure en vous. » (Jn 15, 4)

La Pentecôte - mosaïque de M. Rupnik - Centro Aletti

« Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN : moi en eux, et toi en moi… Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde… Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux. » (Jn 17, 22.24.26)

L'Esprit nous envoie au cœur du monde

Et alors nous allons brûler du même amour que Dieu, c’est-à-dire avoir envie de partager cet amour à tous : « Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie, Recevez l’Esprit saint » (Jn 20, 21-22). L’Esprit nous fait sortir de nous-mêmes, de nos petits soucis, tracas, pour nous tourner vers les autres, tous les autres.

« Seigneur, fais de nous des instruments de paix » : cela nous dépasse, mais c’est une réalité, car cela vient du cœur de Dieu.

Pourquoi Marie a-t-elle une telle place, sinon que dès l’Annonciation, elle s’est laissé introduire au cœur de Dieu ? Dieu vit en elle et elle vit en Dieu.

A la Pentecôte, regardez les changements qui s’opèrent dans les disciples : ce ne sont plus les mêmes, ils ne sont plus livrés seulement à leurs faibles forces, mais ils sont introduits au cœur de Dieu par l’Esprit, et c’est Dieu qui va agir en eux et par eux, au cœur même de leurs faiblesses qui demeurent.

Charles Hénin - Autobiographie d'Ignace

Exercices pour la semaine

Chaque jour, au cours de mes activités, et le soir en regardant ma journée,

  • Je prête attention à l’action de l’Esprit en moi, autour de moi, dans le monde.
  • Je lis chaque jour un chapitre des Actes des Apôtres pour regarder l’action de l’Esprit à l’œuvre dans la première communauté chrétienne. En quoi cela éclaire-t-il mon aujourd’hui ?

Prions ensemble

Alors que nous arrivons au terme de notre parcours spirituel, prions les uns pour les autres, et confions au Seigneur toutes les personnes avec qui nous vivons et travaillons au long des jours. Que l’Esprit nous anime et nous garde dans la paix et dans la recherche constante de faire ce qui nous conduit, chacun et ensemble, vers la Vie !

Prière de Nathalie Chavanat, xavière.

Esprit des origines,
je reconnais en toi le don de Dieu qui me donne la vie,
le souffle qui devance ma prière au matin,
la paix reçue comme un cadeau.

Depuis toujours tu me prends telle que je suis,
tu habites mes dons et mes fragilités.
J’ai confiance en toi ;
ta fidélité m’encourage, avec toi le quotidien est création
pour vivre et pour aimer.

Mais par-dessus tout, tu m’introduis dans l’intimité de la vie trinitaire,
en Dieu mon créateur, en Jésus mon sauveur.
Et riche de ton dynamisme,
je me laisse aimer et découvre la joie du Père.
Tu m’entraînes à rendre grâce, me réjouir,
aller vers l’autre et en avoir souci.

Pas un jour sans boire à la source féconde,
si douce et désirable de ta divinité
Dans ton intimité, Esprit de sainteté,
donne-moi, je t’en prie, de demeurer toujours.
Je reconnais par toi m’être laissé conduire
où Jésus m’appelait pour une vie donnée.

Esprit de paix, Esprit de liberté,
je t’offre mes engagements et mes passivités,
mes chants et mes silences, mes rencontres quotidiennes.
Poursuis ton œuvre en moi ; avec toi je désire devenir toujours plus disciple
et collaboratrice de Dieu, l’éternel créateur.

Toi qui veilles sur le monde,
mets dans le cœur des humains la volonté de vivre ensemble
dans le plus grand respect ;
et que les plus petits soient au centre de toutes nos attentions.

Tu es béni, Esprit de Dieu !
En tout temps et pour tous tu fais des merveilles,
que tes semences portent beaucoup de fruits,
Alléluia !

Icône de la Trinité - A. Roublev (15èS) - domaine public