Marseille est le lieu de fondation de la Xavière. C’est là que Claire Monestès s’est installée en 1904 avec sa famille.

En 1919, elle y développe les Missions de Midi, de mini-conférences spirituelles, auprès de jeunes   femmes,   employées   et   ouvrières   puis   pour   les   hommes.   Elles   ont   lieu   dans   les paroisses du centre-ville ou dans les usines.

Après ses vœux prononcés en 1921, Claire Monestès s’installe avec Léonie Fabre au 39 rue Breteuil, c’est la naissance de la Xavière. Ce lieu  va devenir le siège de plusieurs associations et de multiples activités, bibliothèque, salle de repos…

Ces activités au sein de la maison, animées par les xavières, ont évolué au fil des années avec l’accueil d’étudiantes, de jeunes travailleuses puis d’une Maison d’enfants à caractère social (MECS) au sein de l’Association Marseillaise des Missions de Midi.

Nous y restons actives par la participation au Conseil d’administration et par la présence de la communauté, une présence de prière et de voisinage. 

Cette année nous sommes 4 en communauté : Marie-Christine, Marie Thanh, Colette et Juliette. 

Nous sommes engagées :

Auprès des malades ou personnes âgées par le biais d’une aumônerie d’hôpital, de visites à domicile et en maison de retraite,
Auprès des jeunes (Pastorale des Jeunes, Réseau MAGIS, chorale),
Dans des activités spirituelles d’accompagnement personnel ou de retraites dans la vie ordinaire,
Dans l’enseignement et la formation dans le cadre de l’Institut de Sciences et Théologie des Religions (ISTR),
Dans le dialogue islamo-chrétien dans le cadre du Service National pour les Relations avec les Musulmans  (SNRM),
Dans le développement informatique et le Management des systèmes d’informations,
Dans l’économie Sociale et Solidaire.

Colette, Jocelyne, Nathalie, Thérèse et Bernadette, quant à elles, résident à la Maison de retraite du Bon Pasteur (Marseille 9e arrondissement).

Elles y apportent leur dynamisme missionnaire et spirituel : écoute et entraide au quotidien, participation aux activités proposées par la maison, à celles en lien avec une crèche voisine et un foyer d’accueil de personnes handicapées.

Avec elles, nous nous retrouvons de temps en temps pour prier ensemble, échanger, partager un repas, une fête. Occasion toujours de moments de joie, d’enrichissement mutuel, et d’amitié.

Françoise est rattachée à la communauté de Marseille et partage des moments forts de la vie de la communauté.

Elle habite à Mouriès, à la Maison Nazareth.

C’est à l’initiative d’un couple que cette maison, à Mouriès (13km des Baux de Provence, dans les Alpilles) a été créée ; c’est un lieu de vie qui accueille 4 ou 5 personnes fragilisées dans leur parcours de vie.

Françoise n’y a aucun rôle particulier si ce n’est être une présence dans cette petite communauté de vie partagée rythmée par les repas et les temps de prière.

Nous contacter

" Ma ville "

Une chanson de Colette sur la ville de Marseille