Adam est l’histoire de deux femmes, prisonnières chacune à sa manière…de deux solitudes qui s’apprivoisent, se confrontent.

Dans la Médina de Casablanca, Abla, veuve et mère d’une fillette de huit ans, tient un magasin de pâtisseries marocaines. Samia, une jeune femme enceinte, frappe à sa porte. Le film nous fait vivre leur rencontre qui va changer l’existence de chacune.

Le film est presque un huis clos dans l’espace limité d’une maison. Les cadrages nous mettent dans la proximité de ces deux femmes et de Warda, la fillette d’Abla. Un film très sensoriel, où la fabrication des pâtisseries donne le temps pour qu’advienne la parole, pour que se dévoilent deux histoires marquées par le deuil. Et nous vivons  au plus près d’elles leurs interrogations et leurs choix.

« J’ai voulu qu’on pénètre leur âme, à travers les gestes les plus petits, les plus insignifiants. Je désirais montrer le détail, aller chercher sous la peau de ces deux femmes , creuser pour faire jaillir leur vérité à l’image, laisser parler leurs silences… » écrit Maryam Touzani.

Pari réussi. «Adam » c’est aussi l’histoire de ce petit garçon que met au monde Samia et des choix tragiques devant lesquels sont souvent mises les femmes.

A ne pas manquer.

Geneviève Roux

Leave a Comment

Contactez-nous

Vous souhaitez nous contacter ? Merci d'utiliser ce formulaire.